33.(0)7.83.50.10.20
Made in france, Fabriqué en Francefabriqué en franceRespectueux de l'environnementRespectueux de l'environnement
mon panier
  • Votre panier est vide.
33 (0)7 83 50 10 20
Menu
Navigation
Daniela Daude ARTISTE AUTOUR DE L'UNIVERS DE L'AUTO ET LA MOTO

Michel Rougerie RIP le 31.05.1981 en Yougoslavie

Michel Rougerie, personnage attachant, petit par la taille 1.68m mais un pilotage généreux, souvent critiqué, autant qu’il pouvait être adoré, 1969 vainqueur du Bol d’Or, 1975 vice-champion du monde 250cc. 31.05.1981,  Rougerie décède, à Rijeka, au GP de Yougoslavie.

Michel Rougerie Bol d'or 69 Michel Rougerie confie à son père les secrets de la stratégie qui va le mener à la victoire

Bol d’or 69 Michel Rougerie confie à son père les secrets de la stratégie qui va le mener à la victoire

R.I.P le dimanche 31 mai 1981 de Michel Rougerie

Michele Rougerie était aimé, il avait un sens profond de l’amitié, c’était l’un de nos plus grands pilotes, une carrière, d’ailleurs assez exceptionnelle. C’était un gars simple, franc, sa personnalité en avait fait l’une des figures du monde de la course, un homme qui va nous manquer. Le 31 mai 1981,  le monde de la moto française est encore endeuillé. L’épreuve des 350 cm3 du GP de Yougoslavie est sur le point de commencer, le départ est donné, de suite, Rougerie se montre offensif et lorsqu’il amorce son 2ème tour, Michel était alors en 5ème position, il fut victime d’une chute et tombe peu après la ligne droite, à quelques dizaines de mètres des stands. Alors qu’il se relevait, pour rejoindre les bas-côtés, quelques secondes plus tard il se fait percuter de plein fouet par Roger Sibille. Sa mort a été constaté pendant le transfert à l’hôpital, avec les vertèbres cervicales brisées, la cage thoracique enfoncée, et tout le monde, d’un seul coup, a eu les larmes aux yeux.  Roger Sibille qui n’avait pas été blessé, à l’annonce du décès de Michel, a été pris d’un malaise.

Michel Rougerie
Rougerie et Pons en 1980

Rougerie et Pons en 1980

Son enfance, les débuts de Michel Rougerie à la moto

Michel Rougerie, issu d’une famille d’ouvriers, est né le 21 avril 1950 à Montreuil. Sa maman vernisseuse dans une fabrique de meubles, et son père, chauffeur-livreur, bâtira un petit pavillon de ses mains à Rosny-sous-Bois. Pendant  la construction,  de 6 à 11 ans, Michel part vivre à Compiègne (60) chez sa grand-mère et c’est là qu’il a débuté  sa passion en se fabriquant un chariot avec des copains, c’était une caisse montée sur des roulements à billes, chacun potes, sur un chariot dévalaient des pentes rapides.

Après la construction du pavillon familial, Michel Rougerie retourne vivre avec ses parents. Excellent élève au départ, au lycée de Montreuil, mais vers 13 ans, les filles et la moto l’intéressant plus que les études, il quitte le lycée après la 3ème, pour l’école Centrale d’électronique à Paris, ou sur un cursus de 7 années,  il ne restera que 4 ans..

Michel Rougerie RIP

Michel Rougerie RIP

Michel Rougerie harley davidson

Michel Rougerie harley davidson

1964 Les premières motos de Michel Rougerie

Premier cyclomoteur PALOMA de Michel Rougerie

Premier cyclomoteur PALOMA de Michel Rougerie

Michel Rougerie commence la moto très jeune à l’âge de 14 ans,  une passion qui ne la quittera jamais. Aussi, avec la complicité de son papa ex-motard, il réussit à convaincre sa maman de lui acheter un cyclomoteur, un Flash Paloma à vitesses, mais Michel Rougerie à très vite réussit à trouver comment le débrider.

 

305 honda en 1969 Michel Bougerie au Bol d'Or

305 honda en 1969 Michel Rougerie au Bol d’Or

Mais à 16 ans, il décide d’avoir une HONDA 305, payée par sa mère en se serrant la ceinture, Michel commence à courir avec Bibi « José Quintana » son meilleur pote, qui avait lui aussi acheté la même moto.

 

Débuts en Championnat du Monde et Bol d’Or 1969

1969, Michel Rougerie prend son envole avec sa première licence, et débute à la Cote Lapize avec Robert Assante, qui l’engage, sur une Honda 750 pour le Bol d’Or, à Montlhéry, ou il fait sensation avec Urdrich, c’est Michel Rougerie le vainqueur.

Michel Rougerie Champion de France en 1971

Michel Rougerie Champion de France en 1971

M. Rougerie les 10 heures de Montlhéry 1971

Michel Rougerie les 10 heures de Montlhéry 1971

1972

Aermacchi Harley Davidson 250 Michel Rougerie

Aermacchi Harley Davidson 250 Michel Rougerie

Michel Rougerie pensait qu’il ne pouvait pas briller à la fois en 125 et en 500 cm3, il signe un contrat exclusif avec Aermacchi ou il termine 8ème au Championnat du Monde en 125 cm³, 9 ème au GP de France, 32ème au Championnat du Monde en 350 cm³ sur une Aermacchi et 9ème au GP de France.

 

1973 il termine 5ème en 250 cm3 du championnat

Cls Pilote Pays Constr. Pts Vct
1 Dieter Braun  Allemagne Yamaha 80 4
2 T Länsivuori  Finlande Yamaha 64 2
3 John Dodds  Australie Yamaha 58 1
4 Jarno Saarinen  Finlande Yamaha 45 3
5 Michel Rougerie  France Harley-D 45 0
  • 5ème  Championnat du Monde  sur Harley Davidson 250 cm³
  • 4ème  GP de France
  • 2ème  GP des Pays Bas
  • 4ème  GP  de Belgique
  • 2ème  GP de Tchécoslovaquie
  • 6ème  GP d’Espagne
  • 34ème  Championnat du Monde 350 cm³ sur Harley Davidson
  • 7ème  GP de Tchécoslovaquie
  • 29ème  Championnat du Monde 500 cm³ sur Harley Davidson
  • 5ème  GP de Belgique
Aermacchi Harley Davidson GP 1974 Michel Rougerie

Aermacchi Harley Davidson GP 1974 Michel Rougerie

1974

  • 9ème Championnat du Monde 250 cm³ sur Harley Davidson
  • 5ème  GP  de Belgique
  • 8ème  GP  de Suède
  • 2ème  GP  de Finlande
  • 7ème  Championnat du Monde 350 cm³ sur Harley Davidson
  • 5ème  GP de France
  • 5ème  GP  d’Autriche
  • 3ème  GP d’Italie
  • 8ème GP de Finlande
  • 16ème  Championnat du Monde 500 cm³ sur Harley Davidson
  • 5ème  GP de France
  • 6ème  GP de Belgique
  • 8ème  GP de Tchécoslovaquie

 

1975 Michel Rougerie participe à 2 GP, Tchécoslovaquie, Finlande

Michel Rougerie avec sa Harley Davidson, (voici une de mes œuvres avec des pièces Harley Davindson) fut Vice-Champion du Monde en 1975 catégorie 250 avec 91 points et 2 victoires derrière son co-équipier chez Walter Villa,  qui lui ne totalisait que 85 points.

  • 2ème Championnat du Monde sur Harley Davidson 250 cm³
  • 3ème GP de France
  • 6ème GP d’Espagne
  • 2ème, GP d’Allemagne de l’Ouest
  • 3ème GP d’Italie
  • 2ème GP des Pays Bas
  • 2ème GP de Belgique
  • 1er au GP de Finlande
  • 1er au GP de Tchécoslovaquie
  • 28ème au Championnat du Monde sur Harley Davidson 500 cm³
  • 7ème au GP de France

 

1976 Michel Rougerie victime d’une fracture de l’astragale

  • 15ème au Championnat du Monde 500 sur Suzuki catégorie 500cm3
  • 4ème au GP d’Autriche
  • 4ème au GP de Belgique
Michel Rougerie 1977

Michel Rougerie 1977

1977

Michel Rougerie avait gagné en 350 cm3 le GP d’Espagne, prenant la 4ème place du championnat du monde.

  • 27ème Championnat du Monde  sur Yamaha 250 cm³
  • 6ème au GP d’Espagne
  • 4ème au Championnat du Monde  sur Yamaha catégorie 350 cm³
  • 9ème au GP d’Allemagne de l’Ouest
  • 4ème au GP d’Italie
  • 1er au GP d’Espagne
  • 3ème au GP de Yougoslavie
  • 2ème au GP des Pays Bas
  • 8ème au  GP de Tchécoslovaquie
  • 12ème au Championnat du Monde  sur Suzuki en catégorie 500 cm³
  • 8ème au GP des Pays Bas
  • 4ème au GP de Finlande
  • 3ème au GP de Tchécoslovaquie

 

 

1978

  • 6ème au Championnat du Monde  sur Yamaha, catégorie 350 cm³
  • 6ème au GPd’Autriche
  • 10ème au GP de France
  • 4ème au GP d’Italie
  • 10ème au GP de Suède
  • 6ème au GP de Finlande
  • 4ème au GP de Grande Bretagne
  • 3ème au GP d’Allemagne de l’Ouest
  • 3ème au GP de Tchécoslovaquie
  • 10ème au Championnat du Monde sur Suzuki catégorie 500 cm³
  • 6ème au GP d’Autriche
  • 6ème au GP des Pays Bas
  • 4ème au GP de Belgique
  • 6ème au GP d’Allemagne de l’Ouest

 

 1979

 

  • 16 ème au Championnat du Monde sur Yamaha 350 cm³
  • 6 ème au GP de Grande Bretagne
  • 6 ème au GP de France
  • 14 ème au Championnat du Monde  sur Suzuki 500 cm³
  • 5 ème au GP du Venezuela
  • 9 ème au GP d’Espagne
  • 6 ème au GP de Yougoslavie
  • 8 ème au GP de France

 

 

1980

  • 17 ème au Championnat du Monde sur Suzuki catégorie 500 cm³
  • 7 ème au GP de France

1981

  • 32 ème au Championnat du Monde  sur Yamaha en catégorie 350 cm³
  • 10 ème au Grand Prix d’Italie

 

« Je m’appelle Michel Rougerie et je suis né le 21 avril 1950 à Montreuil. Depuis ma plus tendre enfance, je n’ai pas quitté la banlieue Est de Paris, puisque j’habite à Rosny-sous-Bois à présent. Je suis plutôt petit puisque je mesure 1,68 m pour 61 kg, ce qui me permet de me caler parfaitement derrière le carénage des Harley-Davidson que je pilote depuis plusieurs années. En 1975 enfin, je me vois confier de vraies motos d’usine avec l’assistance d’usine. Je suis le premier pilote français à atteindre ce stade mais il y a beaucoup de mes camarades qui peuvent prétendre à une excellente place dans la hiérarchie mondiale. J’aime aller vite, même sur les routes avec ma BMW 30 CSL, j’aime les films d’action , Johnny Hallyday, Michel Sardou, Charles Bronson et Jean Paul Belmondo. Le pilote que j’admire le plus est Giacomo Agostini bien qu’il soit controversé. En France j’admire Tchernine qui est issu du même milieu que moi. Nous sortons souvent ensemble et nous avons de nombreuses affinités. Pour ce qui est des femmes, je les aime pratiquement toutes à la condition qu’elles ne soient pas trop encombrantes, c’est à peu près tout ce que je leur demande. D’une manière générale mes ambitions sont simples : je veux être le premier et en tirer le plus grand nombre possible d’avantages. » 

Michel Rougerie
Interview, donné pour le livre « Les grands de la moto – Editions PAC – 1975 » de Remi Fernandez et Michel Leblond

« De tous les pilotes que j’ai vu courir, c’est Michel Rougerie qui m’a le plus fasciné. Pour moi c’était celui qui avait le pilotage le plus généreux, le plus spectaculaire, le plus agressif de tous les pilotes du Continental Circus. Quand les autres redressaient le buste lors d’un freinage, lui restait le nez dans la bulle, tel un bouledogue agressif.
Michel c’était aussi la décontraction, l’humour, la gentillesse, la disponibilité pour ses fans.
Il n’était pas rare de le voir débouler dans le paddock au volant d’une superbe voiture de sport (rouge de préférence) et s’arrêter pour discuter ou donner des autographes.
Dans les paddocks il était rarement seul, grâce à sa « personnalité » et à son art de la « déconnade » il y avait beaucoup de pilotes qui aimaient bien se retrouver avec lui pour délirer et se faire une bonne bouffe.
C’était enfin un vrai motard, un de la bande de Maison Alfort, qui savait si bien jurer et parler « vrai ». J’ai admiré les Baldé, Pons, Fernandez, Chevalier et toute cette bande de pilotes français qui écumaient avec brio les Grands Prix, mais Michel j’aurai bien aimé qu’il soit mon grand frère et quelque part tu l’es devenu… Mimile.  « 

Francis Boutet

Palmarès en GP de Michel Rougerie

Saisons Courses Victoires Podiums Classements Catégories Motos
1981 1 0 0 32 350cc Yamaha
1980 4 0 0 17 500cc Suzuki
1979 4 0 0 15 500cc Suzuki
1979 2 0 0 17 350cc Rieju
1978 6 0 0 10 500cc Suzuki
1978 8 0 2 6 350cc Yamaha
1977 3 0 1 13 500cc Suzuki
1977 6 1 3 4 350cc Yamaha
1977 1 0 0 27 250cc Yamaha
1976 2 0 0 14 500cc Suzuki
1975 1 0 0 28 500cc Harley Davidson
1975 8 2 7 2 250cc Harley Davidson
1974 3 0 0 16 500cc Harley Davidson
1974 4 0 1 7 350cc Harley Davidson
1974 3 0 1 9 250cc Harley Davidson
1973 1 0 0 28 500cc Harley Davidson
1973 1 0 0 34 350cc Harley Davidson
1973 5 0 2 5 250cc Harley Davidson
1972 1 0 0 30 350cc Aermacchi
1972 1 0 0 38 125cc Aermacchi

Cet article sur Michel Rougerie, a été rédigé par Daniela DAUDE artiste sur l’univers de l’automobile, mes œuvres sont visibles dans la galerie decoration garage

——————- ● ME SUIVRE ● ——————-

Vous avez aimé cet article? Merci de le partager sur les réseaux sociaux, c’est la meilleur façon de me soutenir.

 

Dans le même genre, je vous propose ci-dessous, des grands pilotes de moto

Gilles Husson le 05.11.2014 s’est tué, au guidon de sa T Max RIP son palmarès

R.I.P. Angel Nieto

Michel Rougerie RIP Pilote de légende 31.05.1981 en Yougoslavie

Renzo Pasolini Pilote de légende au destin tragique Monza 20 mai 1973

Jarno Saarinen Génie au destin tragique RIP Monza 20 mai 1973

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daniela Daude
Artiste passionnée d’art, d'automobile et moto.
Je vous propose des articles sur l’art et l’auto, des évènements, enchères, salons, rassemblements, bourses d’échanges moto et voiture, ainsi que sur l’art animalier et mes coups de cœur sur l’univers du luxe.
Je vous propose des articles sur l’art et l’auto, des évènements, enchères, salons, rassemblements, bourses d’échanges moto et voiture, ainsi que sur l’art animalier et mes coups de cœur sur l’univers du luxe.
Dernières créations
Lampe passion moto, Suspension, Rampe injection
Lampe passion moto, Suspension, Rampe injection
320,00
Deco auto Citroën Traction 11 B Cabriolet 1937
Deco auto Citroën Traction 11 B Cabriolet 1937
360,00
Parechoc Porsche 1948 Porte serviette déco objet Coccinelle
Parechoc Porsche 1948 Porte serviette déco objet…
290,00
Lettre d'information
Je veux devenir membre VIP
Soyez les 1er informés de mes nouvelles créations en ligne

Derniers articles
Femme en F1 Lella Lombardi, la seule à avoir terminé un GP dans les points, meilleur résultat féminin 24 H du Mans
03/03/2019
Christine Beckers, pilote féminine, palmarès brillant, 24h du Mans…
14/12/2018
Course à pied féminine en Marathon interdite en 1960
21/10/2018
PAIMENT SÉCURISÉJe ne garde aucune de vos coordonnées bancaires
GARANTIE SATISFACTIONVotre satisfaction à 100% est mon objectif numéro un
LIVRAISON RAPIDEJ'expédie tous les jours (Commande avant 11 H) pour les créations non volumineuses
VOICI MES COORDONNÉESRestons en contact. Je découvre !
Navigation
33.(0)7 83 50 10 20
LIVRAISON DANS LE MONDE
SATISFAIT OU REMBOURSÉ
MADE IN FRANCE
RESPECTUEUX DE L'ENVIRONNEMENT
Copyright France @ 2016 | Tous Droits Réservés